**Notez cet article**
(0 **Votes**)

ÉDITO

L’été est déjà là et, après un hiver rude, il nous tarde de répondre à l’appel du grand air, du grand large, de renouer avec la légèreté enfin! Pourtant sous nos latitudes, avec cette crise qui s’éternise, nous sommes bien malgré nous plombés par l’atmosphère délétère, et plongés dans un attentisme stérile qui reporte sine die nos rêves d’embellie. Évasion, dépaysement semblent être devenus notre leitmotiv. Partir, oui, mais où? De Mykonos à Ibiza, de Leros, en Grèce, à Marrakech, ou près de chez nous à Ain Zhalta, Déco Magazine fait le tour des destinations de l’été.

Partout dans notre pays ou ailleurs, on assiste à l’éclosion de ce qu’on appelle les maisons d’hôtes. Phénomène de mode ou véritable changement dans le secteur du tourisme domestique? L’imagination des hôteliers ne tarit plus, les exemples sont légion. Dans des coins de montagne reculés, ou sur le littoral, des résidences anciennes ou modernes ont été réhabilitées pour recevoir des occupants de passage. Des lieux privilégiés enfouis dans le terroir profond, qui autorisent une parenthèse enchantée ou rafraîchissante au bord de l’eau. L’attrait est le même: du charme à revendre, de la simplicité, surtout un effort d’authenticité. Loin du luxe ostentatoire des grands hôtels on y vient en couple, en famille ou en groupe, en quête d’un changement de cadre, dans la perspective de détente et de décontraction. Et c’est là que le charme opère!

 

Au cœur du Chouf, Fady, Alia, Damien et Camille se sont mis à quatre pour restaurer une vieille demeure ancestrale, accomplissant ainsi leur rêve d’enfants: la Maison des sources. Ils en ont fait un nid douillet et sous leur impulsion la maison endormie s’est réveillée: les voûtes ont retrouvé leurs patines d’antan, les arcades se sont ouvertes aux vents et la vigne a repoussé là-haut sur la terrasse. À l’intérieur, une profusion de couleurs ocre, terre de Sienne éclaboussent les murs de leurs teintes chaudes.

Partout, la déco se résume à l’essentiel; dans chaque chambre, elle est personnalisée pour en préserver l’intimité. Dans la montagne libanaise, un coin de verdure dominé par des pins parasols, se profile une belle promesse d’évasion estivale et de ressourcement.

 

C’est à Ibiza, l’île de tous les excès, que Patrick Helou a posé ses bagages. Avec son associé, ils ont voulu renouveler leur récente expérience de Mykonos, en livrant une villa spectaculaire. Ainsi ont-ils transformé habilement un projet résidentiel abandonné en un bijou de luxe, de confort et de volupté destiné à des vacanciers privilégiés.

 

Franklin Azzi, malgré la consonance, est un architecte français qui s’est fait un nom dans la nouvelle vague parisienne. Après un début à Architecture Studio, il ouvre sa propre pratique et développe un imposant réseau de clients dans les domaines résidentiel ou commercial. Des projets qui le placent tout en haut de l’échelle professionnelle. D’ailleurs, Franklin n’a pas le vertige des hauteurs, depuis qu’il a remporté avec deux de ses condisciples le très couru concours de la tour Montparnasse. Leur pari: redonner à la ville de Paris une tour digne d’elle et transformer cette silhouette sombre en un landmark de lumière et de verdure. Dans sa dernière réalisation, le centre gastronomique Beaupassage, il a prouvé sa capacité à répondre à un programme et optimiser les habitudes des riverains. Dans le 2ème arrondissement, il a fait d’une ancienne fabrique son atelier. C’est là, dans cette ruche où s’affaire une cinquantaine d’architectes, urbanistes, dessinateurs et informaticiens, qu’il a reçu Déco Magazine.

 

Christiane Tawil

 

**Laissez un commentaire**

(*)Mentions obligatoires

captcha...
  • Les Bords de Mer, une pépite Art déco au coeur de Marseille

    Depuis que Frédéric Biousse et Guillaume Foucher ont transformé une charmante bastide en hôtel de luxe au coeur du Luberon, l’homme d’affaires et le galeriste semblent avoir contracté le virus de l’hôtellerie. Une chaleureuse hospitalité qu’ils insufflent à chacun de leurs établissements. Et notamment dans l’hôtel Les Bords de Mer, à Marseille, qui domine le large comme un paisible paquebot.

    Le Domaine de Fontenille, premier-né de la collection, a donné son nom à un groupe hôtelier d’un nouveau genre, fondé par Frédéric Biousse et Guillaume Foucher.

**Console de débogage Joomla!**