les MAISONS

**Notez cet article**
(0 **Votes**)

À Ibiza: Une autre idée du luxe.

Après le projet réussi de la maison d’hôtes White Rock à Mykonos en 2016, Patrick Helou se lance dans un nouveau défi à Ibiza, l’île verte et séduisante. Il part, une fois de plus, d’un état des lieux désespérant et parvient en quelques mois à réhabiliter une villa nichée au cœur de la forêt et dotée d’une vue spectaculaire.

 

En 2017, l’architecte Patrick Helou et son partenaire libanais, à la recherche de lieux insolites et cosmopolites, tombent sur une propriété de 2000 m² plutôt délabrée située sur l’île d’Ibiza, à San José. «C’est le projet qui nous a choisis», avoue-t-il. L’environnement est impressionnant: un panorama exceptionnel, une forêt immense qui isole et procure calme et sérénité et en même temps une proximité avec les plages et Ibiza pour faire la fête. La démarche rappelle celle de Frédéric Coustols qui, passionné d'architecture vernaculaire, achète des maisons ou des villages en ruine pour leur redonner une deuxième vie et se définit comme un «collectionneur de paysages».

Patrick Helou, de son côté, avoue «prendre des décisions rapides» et foncer avec confiance. Secondé par une équipe solide comme par le client, son projet «périlleux» aboutit au bout de neuf mois d’un chantier titanesque. Il le compare à celui réalisé à Mykonos, une île aride alors qu’Ibiza est plus verte et recèle des espaces plus larges. Ici, la belle saison s’étale sur six mois et la vue sur la baie de San Antonio constitue un atout supplémentaire.

L’architecte explique le choix laborieux de la restauration par des lois locales peu flexible en matière d’urbanisme: «Il est difficile d’obtenir le permis de construire une villa sur cette île, donc rénover était la seule option possible.» Il essaie ainsi d’effacer les vestiges de l’ancien tout en respectant les restrictions au niveau du design: garder la forme du bâtiment, reconstruit à sept reprises, ainsi que la longueur d’origine. Helou s’attelle, entre autres, à faire ressortir quelque chose de ce volume qui «ne ressemblait à rien», et à le flatter grâce à une structure transparente de deux étages en métal et verre sur laquelle on peut marcher et qui inonde l’intérieur d’un puits de lumière.

 

En Savoir Plus

 

**Laissez un commentaire**

(*)Mentions obligatoires

captcha...
  • Les Bords de Mer, une pépite Art déco au coeur de Marseille

    Depuis que Frédéric Biousse et Guillaume Foucher ont transformé une charmante bastide en hôtel de luxe au coeur du Luberon, l’homme d’affaires et le galeriste semblent avoir contracté le virus de l’hôtellerie. Une chaleureuse hospitalité qu’ils insufflent à chacun de leurs établissements. Et notamment dans l’hôtel Les Bords de Mer, à Marseille, qui domine le large comme un paisible paquebot.

    Le Domaine de Fontenille, premier-né de la collection, a donné son nom à un groupe hôtelier d’un nouveau genre, fondé par Frédéric Biousse et Guillaume Foucher.

**Console de débogage Joomla!**